Vous êtes ici

Le Vélo au XXIe siècle

Transport durable

Un système de transport durable, c’est un système qui :

  • permet aux individus de se déplacer de façon sécuritaire, sans nuire à la santé des humains et des écosystèmes de façon équitable entre les générations;
  • occasionne des coûts raisonnables;
  • offre une meilleure efficacité lors des déplacements;
  • limite les émissions à un seuil que la planète peut absorber;
  • minimise l’utilisation de ressources non renouvelables;
  • réutilise et recycle les composantes;
  • minimise l’usage des terres;
  • minimise le bruit.

À l’heure où de plus en plus de gens deviennent conscients de leur empreinte écologique, le vélo apparaît à bien des égards comme une solution porteuse de changements.

En ce début du XXIe siècle, les questions environnementales sont au cœur de nombreux débats. Des termes tels que « développement durable » et « transport durable » font maintenant partie du vocabulaire courant et jettent les bases pour des changements en harmonie avec l’environnement et nos sociétés.

Avec plus d'un milliard et demi de bicyclettes circulant sur la planète, comparativement à environ 880 millions de voitures dans le monde, le vélo s’avère être le moyen de transport le plus utilisé au monde.1Et pourtant, on tend encore souvent à associer l’usage du vélo à un mode de transport alternatif préconisé par des gens marginaux, des écologistes convaincus ou des personnes à faible revenu. Avec un potentiel de croissance bien réel, tant au Nord qu’au Sud, le vélo, déjà riche de plus de 150 années d’existence, semble rouler vers un avenir des plus prometteurs.

Vélo Québec

Fondé en 1967, l’organisme Vélo Québec est un incontournable dans le paysage cycliste québécois. Que ce soit à des fins de loisir ou de tourisme, ou comme moyen de transport propre et actif, Vélo Québec encourage l’utilisation du vélo pour améliorer l’environnement, la santé et le bien-être des citoyen(ne)s. En présentant une variété d’études et de mémoires, Vélo Québec se fait un des principaux porte-paroles des adeptes de la bicyclette au Québec.

En 1985, de concert avec Le Monde à Bicyclette, Vélo Québec lance l’initiative du Tour de l’île de Montréal qui, depuis, réunit chaque année des dizaines de milliers de cyclistes. En 1995, Vélo Québec lançait la Route verte en collaboration avec le gouvernement du Québec. Cet itinéraire cyclable de plus de 4 500 kilomètres relie diverses régions du Québec et a permis au cyclotourisme de fleurir.

Depuis quelques années, avec le programme Mon école à pied, à vélo, Vélo Québec encourage les étudiant(e)s québécois à intégrer les transports actifs dans leur quotidien.

En cette ère de mondialisation accélérée, les problèmes des uns sont aussi ceux des autres et la solidarité est de mise. C’est dans cet esprit que Claire Morissette créa l’organisme Cyclo Nord-Sud en 1999 afin de promouvoir le vélo comme moyen de transport écologique et durable au Nord comme au Sud.

Claire Morissette

Claire MorissetteLe 20 juillet 2007 est décédée, à 57 ans, Claire Morissette, la plus grande militante cycliste de l’histoire du Québec. Elle a succombé à un cancer après une lutte acharnée. À la tête de l’organisme poético-vélorutionnaire Le Monde à Bicyclette aux côtés de Robert Silverman pendant 25 ans, elle s’est battue pour légitimer la présence des cyclistes à Montréal des années 1970 à 1990.

Dame d’avant-garde, elle a ensuite implanté Communauto à Montréal, fondé l’organisme de coopération internationale Cyclo Nord-Sud et rédigé l’essai vélorutionnaire Deux roues, un avenir. À l’été 2008, la Ville de Montréal nommait en son honneur la piste cyclable qui parcourt le centre-ville de Montréal honorant ainsi la mémoire de celle pour qui la bicyclette fut un cheval de bataille.2

Pour voir et entendre Claire Morissette, regarder ce reportage d’une vingtaine de minutes, Velorutionary : Vélorutionnaire.